Le référencement naturel en 2016

Le référencement naturel en 2016

Le Search Engine Optimization (SEO) ou optimisation pour les moteurs de recherche n’a jamais cessé d’évoluer au fur et à mesure que les algorithmes des différents acteurs tels que Google, Yahoo ! ou encore Bing se perfectionnaient. Une grande communauté de professionnels et amateurs passionnés de ce domaine s’est créée afin de toujours mieux le comprendre au vu des informations parfois secrètement gardées par ces moteurs. Mais qu’en est-il en 2016 ? Quels sont les incontournables du SEO en 2016 ? Loin est le temps où il suffisait de répéter de manière abusive le même mot-clé sur une même page – appelé keyword stuffing – de miser sur la quantité des liens pointant vers votre site sans se soucier de leur qualité, où un site web qui s’adapte au mobile n’importait que très peu… La liste pourrait être très longue. Mais quelles sont les exigences auxquelles il vaut mieux se plier en 2016 ? Pubcontact vous livre quelques réponses ! L’UX ou Expérience utilisateur Aujourd’hui, et plus que jamais, l’UX (pour User Experience) doit être au cœur de la conception de votre site web. Tout d’abord, vos images doivent être de qualité et surtout légère (environ 100ko) pour ne pas faire perdre patience à l’internaute qui n’hésitera pas à faire « précédent » et visiter un autre site web. Cela s’inscrit dans le cadre du temps de chargement globale de votre site : nombres d’images, poids, bannières publicitaires, pop-up, lancement automatique de vidéos…) et participe également à son ergonomie (confort de navigation). En effet, l’internaute ne doit pas être ennuyé par des publicités intempestives et doit pouvoir trouver rapidement...
Comment optimiser le référencement des sites de photographie

Comment optimiser le référencement des sites de photographie

En travaillant sur le référencement de différents sites, il est possible de rencontrer des thématiques plus difficiles à optimiser que les autres. C’est particulièrement le cas des sites de photographie, pour lesquels il y a parfois très peu de contenu textuel, le gros étant essentiellement des images. Pas facile donc de proposer du contenu de qualité (et en quantité) dans ces conditions… Voici pour vous aider quelques conseils pour travailler au mieux le référencement d’un site de photographie. Assurer le côté technique S’il est compliqué de proposer du texte, il faut dans un premier temps s’assurer qu’au niveau technique le site est bien optimisé. C’est d’autant plus important lorsqu’il y a beaucoup de photos qui sont parfois lourdes à charger. Pour s’en assurer vérifiez les performances de votre site dans des outils comme Google Pagespeed Insights qui vous donneront une note et donc une idée assez précise du niveau de rapidité de votre site. Une erreur courante sur les images consiste à mettre en ligne une version haute définition (plusieurs milliers de pixels de large), mais n’afficher qu’une miniature. Dans ce cas de figure il est préférable de réduire la dimension de l’image (pour donc réduire son poids) avant de la mettre en ligne. Au-delà de la vitesse, toutes vos images doivent bien entendu avoir un texte alternatif explicatif et bien optimisé. Si vous utilisez WordPress je vous invite à lire cet article sur l’optimisation de la vitesse sous WordPress. Faire un gros travail de référencement off-page Le référencement off-page consiste à créer des liens vers votre site internet. Pour que ces liens soient efficaces ils ont besoin d’être...
Stratégie d’expansion: Lancer un site thématique pour mieux cibler son public

Stratégie d’expansion: Lancer un site thématique pour mieux cibler son public

Le Web s’étoffe chaque jours d’innombrables pages de contenu, la concurrence en est accrue et la visibilité dans les moteurs de recherche de plus en plus difficile à acquérir.  En outre, l’indétrônable Google a déclaré une guerre totale à la suroptimisation et déchaîne ses animaux noirs et blancs: Panda, Penguin, contre les professionnels du référencement. Ces derniers d’ailleurs changent de profession, retirent l’acronyme SEO de leurs noms de société tels que Majestic ou MOZ pour élargir leurs activités à du Webmarketing.  Ils parlent de stratégie globale, glocale, de visibilité de niche et réduisent le référencement à une optimisation technique, à la création de contenu de qualité et une diffusion virale supporté par le succès des réseaux sociaux. C’est dans cet état d’esprit que se pose la question d’expansion des sites Internet.  Que faut-il faire pour acquérir plus de visibilité pour son site? Démultiplication de vos sujets et géolocalisation Bien évidemment, vous avez le choix initial de créer un maximum de pages profondes sur votre thème et qui vous permettra de développer vos visites sur des mots dits de longue traîne.  Vous vous acharnez alors la production d’articles sur des mots clés à faible visibilité.  Cela est fastidieux, long et à retour limité. Vous avez aussi le choix de jouer le local.  C’est tendance: avoir peu de visites mais d’internautes à forte probabilité de conversion.  Vous faites tout pour être placé sur le mot clé de votre activité + votre ville, région ou même pays.  Là encore, c’est efficace à petit échelle et un brin restrictif. Puis, arrive le moment où vous arrivez à bout d’une logique pour votre site....
Construire un site multilingue pour un référencement efficace

Construire un site multilingue pour un référencement efficace

Vous saturez sur vos principaux mots clés, votre longue traîne s’essouffle? Vous souhaitez ouvrir vos horizons, rejoindre de nouveaux marchés, toucher à l’international grâce à votre site Web? Cela complique un peu la tâche mais en s’y prenant tôt, vous pouvez facilement ajouter quelques langues à votre projet Internet. Voici quelques questions à vous poser pour rejoindre une audience internationale sur Internet. Réfléchir à sa stratégie linguistique Tout d’abord, vous devriez prendre le temps de construire une réelle stratégie d’expansion géographique et linguistique.  Pour avoir un site en plusieurs langues, vous devez prévoir du temps pour vous en occuper, ne plus travailler sur une seule version mais les faire avancer toutes systématiquement.  Voici donc quelques questions à se poser: Quelle est votre cible actuelle? Existe t-elle dans d’autres pays? Réagit-elle de manière identique? Le  paysage concurrentiel local est-il similaire au votre? Quels sont vos objectifs à court, moyen, long terme sur ces nouveaux marchés? Quels moyens seront nécessaires afin de surmonter les difficultés identifiées? La cartographie du SEO international Pour vous aider à approfondir cette réflexion, MOZ publiait récemment une infographie sur la démarche du référencement international.  Vous en trouverez une transcription et interprétation française sur le blog seo multilingue de Balyst. Pour en faire un rapide récapitulatif, voici les quatre questions que posait Aleyda: Avez vous un potentiel de référencement à l’international? Comment cibler votre audience internationale sur le Web? Comment développer un site multilingue ou localisé pour vos nouvelles cibles? Comment mesurer votre succès SEO international? Apprenez à utiliser les langues comme petites portes d’entrées Vous l’avez maintenant compris, une fois décidé, c’est tout un projet que...
Utiliser Linkeyword pour mener sa stratégie de netlinking efficacement

Utiliser Linkeyword pour mener sa stratégie de netlinking efficacement

Linkeyword est une plateforme permettant de trouver des partenaires pour échanger des liens. Le principe est le suivant : les sites inscrits sur la plateforme sont mis en relation avec des sites pertinents pouvant faire des liens vers eux. En retour, ils doivent eux-même faire des liens vers d’autres sites inscrits sur la plateforme. Evidement, obtenir des liens améliore nettement le référencement de votre site. Toutefois, vous pouvez être pénalisé par les moteurs de recherche si vous ne respectez pas certains principes de base de netlinking. Vous pouvez être pénalisé par les moteurs de recherche – Si vous faîtes des liens vers des sites de mauvaise qualité ou ayant des pratiques contraires à l’éthique du référencement. Cela implique que vous ne devez faire des liens que vers des sites de confiance. Un lien signifie que vous certifiez aux yeux de vos internautes et des moteurs de recherche que le site de votre partenaire vaut réellement le coup d’être visité. – Si vous obtenez des liens de la part de ce même type de sites – Si vous ne faites pas preuve de modération : obtenez peu de liens mais de la part de sites de qualité qui veulent réellement mettre en valeur votre site. – Si vous cherchez à cacher les liens : obtenez des liens visibles sur lesquels les internautes sont réellement susceptibles de cliquer. Vous ne devez pas songer uniquement à l’impact d’un lien sur votre référencement : tout lien doit aussi générer du trafic direct Comment  analyser la confiance que vous pouvez accorder à vos partenaires ? A. Linkeyword sélectionne à l’entrée les sites internet. Nous refusons certains sites. Cela ne...
Google veut pénaliser les mauvais sites e-commerce, quelques réflexions au passage…

Google veut pénaliser les mauvais sites e-commerce, quelques réflexions au passage…

Hier, je suis tombé sur un article sur WRI qui parle d’une nouvelle idée chez la web spam team de Google : pénaliser les mauvais sites e-commerce. Alors, qui est prêt à prendre les paris sur le nom de ce prochain algorithme ? Orque, zèbre, dalmatien, putois ou blaireau (celui-là c’est mon préféré) ??? Google nous concocte encore du lourd, tremblez webmaster de sites e-commerce, ça va faire mal. Comment Google mesure la qualité Le meilleur moyen pour Googe s’il veut juger de la qualité d’un site (e-commerce ou pas) c’est son contenu. C’est la base de tout chez Google : un bon contenu intéressera les visiteurs du site, du coup ils en parleront sur les réseaux sociaux et ils feront tout un tas de liens vers ce site. On a déjà là une bonne partie des ingrédients pour un bon référencement : du contenu de qualité, des signaux sociaux forts et des liens naturels et spontanés. Le souci, c’est que dans le e-commerce le contenu est loin d’être un bon indicateur de qualité, sinon LE bon indicateur de qualité, et créer du bon contenu pour un site e-commerce, c’est un peu la croix et la bannière. Site e-commerce ou magasin de quartier, même combat Un site e-commerce c’est un peu comme un magasin. On y rentre, on aime ou pas l’ambiance, la disposition des produits, on cherche l’offre qui nous intéresse, on regarde si ça correspond à ce dont on a envie, et si tout est bon, on achète. Si le produit n’est pas enlevable directement on attend qu’il nous soit livré, sans ça on part directement avec. En e-commerce, c’est...