gdf suez devient engieDifférents facteurs peuvent influencer la volonté d’une entreprise de changer la perception qu’a une cible par rapport à sa ou ses marques :

Le regroupement de plusieurs sociétés sous une même entité pour s’afficher comme un groupe important, comme ce fût le cas pour le groupe historique Vinci et ses nombreuses sociétés et branches d’activité.

Le constat d’une image d’entreprise vieillissante, qui manque d’innovation et ne répond plus complètement aux besoins des consommateurs.

Le développement sur de nouveaux marchés internationaux avec comme exemple la société covoiturage.com, nom très français, devenu blablacar.com et répondant à près de dix-sept langues. Une société en pleine expansion qui se devait de changer de nom.

L’élargissement de son offre commerciale

La communication web en est naturellement impactée et s’articulera souvent autour d’un nouveau nom de domaine comme cela fût le cas pour gdf-suez.com qui est devenu engie.com.

Un nouveau nom signe de modernité, fédérateur, plus facilement mémorisable, prononçable dans toutes les langues et rappelant son coeur de métier qui n’a cessé d’évoluer avec le temps. Le choix de ce changement stratégique a été motivé notamment par la crise du gaz en Europe (10 milliards d’euros perdus en 2013, source lemonde.fr) nécessitant de profonds changement structurels, la nécessité de se tourner vers des pays émergents pour y faire face, mais également de rompre avec une double image : celle de la société Gaz de France, nom très français et ne connotant qu’une seule activité, et de la compagnie fondée par Ferdinand de Lesseps en 1858 pour creuser le fameux canal.

Un changement de nom de domaine s’avère donc parfois indispensable mais il ne doit pas se faire dans la précipitation.

Il faut toujours d’abord identifier préalablement les différents facteurs pouvant légitimer ou non ce changement, étudier la concurrence pour ne pas être confondu avec une autre société, étrangère ou non, le coordonner avec la réalisations des autre supports de communication (nouveau logo, carte de visite, plaquette commerciale etc.) et parfois la modification importante des outils de production comme a dû le faire la société centenaire Biscuiterie Nantaise, devenu simplement BN, avec par exemple le changement de son moule pour dessiner son nouveau produit.

Un changement de nom domaine indispensable mais risqué car il implique de respecter plusieurs règles en terme de SEO :

Un nom de domaine court, durable et mémorisable. Un exemple fictif, www.cuisine-ammeublement-quincaillerie.com n’est absolument pas pertinent pour la mémorisation de votre cible et ne plaira sans doute pas aux moteurs de recherche !

Les redirections de chaque page vers les nouvelles doivent être permanentes (redirection 301) pour pouvoir conserver au mieux son positionnement.

La modification des liens retours ou backlinks présent sur les sites référents. C’est également l’occasion de faire connaître votre nouveau nom de domaine à des sites de référence pouvant faire monter en crédibilité votre site et de demander l’insertion d’hyperliens dans les sites vous citant.

La déclaration de vos nouvelles pages via Search Console pour indiquer à Google votre nouveau site, en l’accompagnant d’un nouveau sitemap et d’un suivi régulier de l’état d’indexation pour déceler éventuellement des erreurs et les corriger par la suite.

En conclusion, le changement d’image de marque est un processus décisif pour l’évolution de l’entreprise et ne doit pas être pris à la légère tant les conséquences peuvent être importantes.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (3 votes cast)
Le changement de nom de domaine, une étape indispensable pour changer son image de marque ?, 5.0 out of 5 based on 3 ratings