digitalisation agences nationalesAucune organisation ne semble y résister, la transformation digitale est devenue un levier incontournable. Les Agences publiques elles aussi ont entamé cette transformation pour garantir toujours plus de transparence et véhiculer toujours plus fort leur message à leurs publics respectifs avec des leviers plus performants, innovants et dans l’air du temps.

Une prise de conscience inévitable

Avec l’impressionnant flux de données et d’informations encore jamais vu, le digital a bouleversé les habitudes de l’internaute lambda à l’heure des applications mobiles, santé connectée, services en ligne et d’une multitude d’autres outils plus innovants les uns que les autres.

L’objectif de cette vision 2.0 des Agences publiques vient du fait de profondes mutations qui ont bouleversé l’écosystème interne et externe de ces dernières (contexte économique, sociale et politique difficile entrainant un débalancement du marché). D’où cette envie prépondérante de développer une politique active d’ouverture de données et d’encouragement à l’innovation ouverte, mais également des actions de sensibilisation-formation. Mais ce qui a nettement influencé cette « prise de conscience » vient de l’arrivée « massive » des start-ups avec des équipes très jeunes et dont les CEO regorgent pour la majorité de créativité et dont ils jouent un rôle déterminant dans cette transition digitale. Ils apportent un nombre de nouveaux services et d’usages qui s’installent progressivement et de manière « naturelle » dans nos modes de vie. 
C’est donc dans ce sens que les Agences publiques, institutions souhaitent évoluer et s’engager dans cette « révolution » 2.0.

Disruption digitale de l’économie sociétale

La transformation digitale est coordonnée selon des principes d’automatisation, dématérialisation et de réorganisation des schémas traditionnels.

  • Automatisation par la productivité du trafic, capital et énergie des matières premières,
    Dématérialisation par de nouveaux canaux de communication et/ou distribution, baisse des coûts de production et de transaction,
  • Désintermédiation par l’approbation de nouveaux rôles joués par les personnes, les nouveaux actifs issus des données.

Ces effets changent profondément sur la productivité et influent directement sur les services apportés au grand nombre. Exemple avec Pôle Emploi et son application « Emploi store » qui s’est d’ailleurs rapproché par le biais d’un partenariat avec la start-up ManagerDeTalents (plateforme de service Web et mobile pour les demandeurs d’emploi, étudiants ou stagiaire de la formation continue). Pour proposer d’avantage d’offres d’emploi en ligne et développer les mises en relation avec demandeurs d’emploi et employeurs sur sa plateforme interactive et via l’application mobile.

Des Agences d’Etat qui maîtrisent leur communication

Pour prendre un autre exemple l’Agence de biomédecine, qui est un établissement public national de l’Etat créé à la suite de la loi de bioéthique a su elle aussi « surfer » sur la vague de cette transformation digitale en dévoilant un écosystème par entrée profilée, une rubrique pour le grand public, les professionnels et une corporate exposant ainsi ses missions, son engagement ainsi que des thématiques qui font sa raison d’être comme la bioéthique ou encore les dernières actualités concernant les dons de gamètes ou ovocytes. Ces leviers lui permettent de véhiculer son message et de pouvoir maîtriser en quelque sorte sa communication.

Ce que nous retenons est qu’outre l’aspect technique et les différents procédés qui résident dans cette digitalisation. Il se cache néanmoins un profond désir de changement culturel, sociétal, humaniste, qui influence l’ensemble des protagonistes à échelle mondiale.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Les Agences publiques passent à la transformation digitale, 5.0 out of 5 based on 1 rating